Des expectorants naturels et efficaces !

des expectorants naturels

La toux grasse et l’encombrement des bronches par des sécrétions épaisses sont parfois très difficiles à traiter, même en utilisant des médicaments. Il existe des expectorants naturels et des huiles essentielles qui peuvent vous aider à venir à bout de cette infection en complément de votre traitement ou en automédication.

Des expectorants naturels et efficaces

Quelques conseils si vous êtes encombré(e)

Il ne faut surtout pas rester sans rien faire en pensant qu’une telle infection partira toute seule ! Que vous décidiez de consulter votre médecin ou que vous preniez l’initiative de vous soigner par vous-même avec des remèdes naturels, il faut agir dès les premiers symptômes car une infection des voies respiratoires peut devenir grave.

Buvez beaucoup !
Boire fluidifie les sécrétions

Boire beaucoup ! Le simple fait de boire beaucoup aide à fluidifier les sécrétions. Buvez 1 litre et demi à 2 litres par jour d’eau, de tisanes, de bouillons …

Faire des inhalations. Vous pouvez (même sans huile essentielle) faire des inhalations de vapeur d’eau qui vous permettront de décongestionner les sinus et de faciliter l’écoulement du mucus.

Dormir la tête rehaussée. Si vous dormez « à plat » (ce qui n’est pas très conseillé pour les cervicales…), adoptez un oreiller ! Le simple fait d’avoir la tête légèrement surélevée par rapport au reste de votre corps facilitera l’écoulement des sécrétions et vous évitera d’être réveillé par de grosses quintes de toux.

Eviter le sucre : Plus vous consommerez de sucre et plus vous produirez de mucus. Eliminez le sucre au maximum de votre alimentation, au moins le temps que votre santé s’améliore.

Stopper le tabac si vous êtes fumeur. La cigarette ralentira votre guérison et l’inhalation de la fumée peut parfois même être à l’origine d’une infection au même titre que les bactéries, les virus ou la poussière.

Vous pouvez voir d’autres conseils et des recettes simples et naturelles dans mon article « Prévenir et soigner un rhume naturellement« .

[actt mask= »Des expectorants naturels et efficaces ! » tweet= »Découvrez ce post de @nathalie_phe qui vous donne toute une liste d’expectorants naturels efficaces ! » btn-text= »JE PARTAGE » duration= »4″ delay= »1″ font= »raleway » anim= »bounce » template= »bbutton »]

10 huiles essentielles expectorantes

Absolue de benjoin

Cette huile essentielle au parfum divin a un pouvoir chauffant et anti-inflammatoire.

Elle soulage les muscles douloureux mais ce qui nous intéresse dans cet article c’est son action expectorante.

Le benjoin est un bon antiseptique pulmonaire mais, à cause de sa texture épaisse et visqueuse, il sera plus difficile d’emploi que d’autres huiles essentielles.

Cette huile ne doit jamais être ingérée sans avis spécialisé.

Elle ne convient pas aux femmes enceintes/allaitantes ni aux enfants de moins de 6 ans.

Anis étoilé ou badiane

L’huile essentielle de badiane est antispasmodique, tonique mais elle est également expectorante. Lorsque vous êtes encombré(e), il suffit de mettre 2 ou 3 gouttes dans un grand bol d’eau chaude et d’inhaler la vapeur d’eau mêlée à l’huile.

Plus simplement, vous pouvez déposer 2 gouttes sur un mouchoir et inhaler au besoin en prenant garde de ne pas toucher votre peau.

Cette huile doit être utilisée sur une courte durée et elle ne convient ni aux femmes enceintes ou allaitantes, ni aux bébés et jeunes enfants.

Elle ne doit pas être utilisée en cas de cancéroses (chez la femme) ou de mastoses en huile de massage.

Cajeput

Une autre huile expectorante qui a aussi des propriétés antivirale, anti-infectieuse et antiseptique !

L’huile essentielle de cajeput peut s’utiliser en inhalation en mettant 5 gouttes dans un bol d’eau chaude et en respirant les vapeurs 5 à 10 mn. 

Déconseillée aux femmes enceintes et aux asthmatiques.

Cardamome  bio

En plus de ses vertus anti-infectieuse, antispasmodique et anti-bactérienne (mais elle en a d’autres !), la cardamome est fortement conseillée lors de bronchites car elle est aussi expectorante !

L’huile essentielle de cardamome est interdite aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes hépatiques hypersensibles.

Encens

L’huile essentielle d’encens, expectorante également, est adaptée en cas d’asthme, de bronchite asthmatiforme ou catarrhale. Cette huile est dermocaustique et doit impérativement être diluée si vous voulez l’appliquer sur votre peau. Pas d’utilisation si vous êtes une femme enceinte ou allaitante.

Eucalyptus globulus

Une huile incontournable en période de rhume ! Bien connue pour ses propriétés assainissantes, l’eucalyptus est aussi expectorante et excellente pour dégager les voies respiratoires.

Le gingembre et ses vertus !

Gingembre

Et oui ! L’huile essentielle de gingembre, plus connue pour ses vertus aphrodisiaques, est aussi une huile chauffante et expectorante. Faire un test d’essai pour voir si vous la supportez avant de réaliser une formule (comme pour toutes les huiles essentielles que vous utilisez pour la première fois).

L’huile essentielle de gingembre est interdite aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux bébés et jeunes enfants.

Lavande aspic

L’huile essentielle de Lavande fine est souvent utilisée pour ses vertus calmantes mais l’huile essentielle de lavande aspic est une excellente huile antiseptique.

Vous pouvez l’utiliser en inhalation, en diffusion dans l’air ou dans l’eau du bain (en la mélangeant à un dispersant prévu à cet usage ou, à défaut, avec un peu d’alcool).

La lavande fine peut être utilisée par tous à condition de tenir compte de l’âge et de la diluer en conséquence. Par contre, réservez plutôt la lavande aspic aux ados et adultes et ne l’utilisez pas pendant la grossesse ni l’allaitement.

Menthe Poivrée

Huile essentielle de menthe contre le rhume !

L’huile essentielle de menthe poivrée est une huile qu’il faut utiliser avec précaution.

Elle ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, ni aux bébés ou aux personnes âgées.

Elle doit être correctement dosée car elle provoque une grande sensation de froid qui peut conduire jusqu’à l’hypothermie.

Elle est efficace pour déboucher le nez et décongestionner les sinus.

Son effet antalgique est très appréciable en cas de sinusite douloureuse.

Vous pouvez par exemple déposer une goutte de menthe avec une goutte d’eucalyptus sur un mouchoir et inhaler plusieurs fois, profondément. Sensation de décongestionnement et de fraîcheur assurée !

Prévoyez des mouchoirs et ne vous étonnez pas si votre nez se met à couler aussitôt après !

Attention, même l’inhalation est dangereuse pour les jeunes enfants ! Cette HE ne doit pas être diffusée seule non plus.

Pour plus d’infos, je vous invite à lire mon article sur l’HE de menthe poivrée et ses vertus.

Myrte

La myrte est une HE de choix en cas de troubles liés aux voies respiratoires.

Elle fait partie des huiles essentielles expectorantes mais elle est aussi décongestionnante et anti-infectieuse.

Vous pouvez la diffuser dans l’atmosphère pour assainir l’air mais aussi la mélanger à d’autres huiles essentielles (voir la liste des HE antivirales dans cet article) ou à de l’huile végétale pour faire une huile de massage expectorante (sauf si vous êtes une femme enceinte ou allaitante).

Romarin à Cinéole

L’huile essentielle de romarin est vivement recommandée en cas d’encombrement des bronches.

Plusieurs de ses propriétés (ci-dessous) font d’elle une arme de choix dans le traitement des infections respiratoires.

  • Anticatarrhale
  • antiseptique respiratoire
  • expectorante
  • mucolytique
  • anti-infectieuse

Lorsque les sécrétions se sont accumulées sur la paroi des muqueuses, des germes pathogènes restent emprisonnés.

L’huile essentielle de romarin à cinéole permet de faciliter l’écoulement et l’évacuation du mucus afin d’éliminer tous ces germes.

Cette huile essentielle doit être diluée dans une huile végétale si vous souhaitez l’appliquer sur la peau car elle est dermocaustique.

Respectez les dosages adaptés pour chaque âge pour préparer votre potion.

Préférez plutôt une application par massage sur le haut du dos et sur le thorax.

Elles permettront une double action. D’un côté, l’HE va pénétrer rapidement dans l’organisme via la peau puis le réseau sanguin.

De l’autre côté, la personne inhalera probablement une partie des molécules aromatiques, soit par la bouche, soit par le nez, ce qui amplifiera l’effet sur les voies respiratoires.

D’ailleurs, vous pouvez également faire des inhalations humides, en la mélangeant à d’autres huiles essentielles.

Enfin, le romarin peut aussi être diffusé dans l’air ou mélangé à d’autres HE aux vertus similaires ou complémentaires.

Cette huile ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes et allaitantes ni chez les jeunes enfants.

des expectorants naturels

Des remèdes expectorants naturels et efficaces

Voici une liste de 10 plantes reconnues et utilisées pour leurs propriétés expectorantes (mais il en existe d’autres):

Bouillon blanc (fleurs) : Vous pouvez faire une préparation simple et efficace à base des fleurs de cette plante. Pour cela, faites bouillir 200 ml d’eau, ajoutez 2 cuillères à café de fleurs séchées puis laissez infuser une dizaine de minutes. A boire bien chaud avec une cuillerée de miel.

Chou

Coquelicot

Datte

Guimauve

Lierre grimpant

Mauve

Navet

Oignon (recette dans cet article)

Radis Noir : Voici une recette de grand-mère très utile pour faciliter l’expectoration (même des plus petits). Lavez puis coupez un radis noir en rondelles. Placez-les dans une assiette plate de manière à former une première couche. Recouvrez les rondelles d’une bonne couche de sucre puis recommencez en alternant le radis noir et le sucre. Laissez reposer au moins 5h avant de récupérer le sirop obtenu. Il ne vous reste plus qu’à le conditionner dans une bouteille ou un flacon propre que vous conserverez au réfrigérateur (pas plus de 5 jours). Vous pouvez prendre 2 cuillères à café plusieurs fois dans la journée sachant que la posologie pour un enfant d’une dizaine de kilos est de 2 c à café 3 fois par jour.

Si malgré ces produits et ces conseils votre toux grasse persiste, ne tardez pas à consulter votre médecin. Une toux grasse qui n’est pas rapidement soignée peut provoquer de graves complications comme des bronchites à répétition ou une pneumonie.

Les conseils que je vous donne ici sont informatifs et ne remplacent en aucun cas une consultation chez un docteur.

Si cet article vous a plu, vous aimerez peut être …

Huiles essentielles et remèdes naturels contre la toux

Recette de grog aux huiles essentielles

Prévenir et soigner le rhume naturellement

Aromathérapie de l’hiver

 

Articles qui peuvent vous intéresser...

 
Vous trouvez cette info utile ? Partagez-la ! :) MERCI

12 thoughts on “Des expectorants naturels et efficaces !

  1. Alors là on peut dire que tes recettes tombent à pic, toute la famille est atteinte.
    Je vais de ce pas préparée quelques unes de tes recettes.

    Vraiment super, merci

    1. Je suis contente qu’elles puissent être utiles mais je souhaite quand même que vous guérissiez tous très vite !

      Si tu as du thym, je te conseille le sirop de thym au miel ! Il est super efficace pour dégager les bronches et même mon fiston de 3 ans a réussi à en prendre, le goût de thym est prononcé au départ mais ensuite il ne reste qu’un goût de miel. C’est radical aussi contre la toux.

      Meilleurs voeux à toi et tes proches ! La santé surtout !!

      1. Jean-Claude Billot dit :

        Merci Nathalie Pour Ces Indications!
        Je Me Doûtais Bien Que L’Inhalation De Vapeurs D’Eau Etait Efficace,
        Mais J’Attendais La Confirmation!
        JC

      2. Jean-Claude Billot dit :

        Sirop De Thym Au Miel,
        On Trempe Le Thym Dans L’Eau Et On Rajoute Du Miel?
        Merci!

        1. Bonjour Jean-Claude,

          Voilà une des méthodes pour faire votre sirop de thym au miel. Les dosages peuvent changer en fonction de vos goûts et de la quantité que vous souhaitez préparer mais la technique est la même :

          20 cl d’eau bouillante
          3 cuillères à soupe de thym séché
          10 cl de miel

          Versez l’eau bouillante sur le thym et laissez infuser 20 minutes.
          Filtrez puis ajoutez le miel. Il faut ensuite remettre la préparation à chauffer pour que le miel puisse bien se dissoudre.

          Une fois refroidi, versez dans un flacon opaque et conservez au réfrigérateur.
          Prenez une cuillère à café à chaque fois que vous en ressentez le besoin.

          A bientôt 🙂

  2. Bonjour Nathalie et merci pour cet article d’actualité et qui sera utilie 🙂

    A bientôt

    1. Merci Rémi !

      Tous mes voeux de santé, de bonheur et de succès ! ; )

  3. christiane dit :

    Bonsoir Nathalie,
    Les articles sont vraiment intéressants, je me réjouis de lire le reste…
    Je ne sais pas, encore une fois, comment utiliser ces he : je suis asthmatique et je sais qu’il y a certaines restrictions.
    En lisant cet article, je sais déjà quelle he je peux utiliser, mais comment svp?
    Je pense que les inhalations ne me sont pas trop conseillées?
    En vous remerciant d’avance
    Bien à vous
    Christiane

  4. Merci Nathalie pour ton travail
    Hier, je me suis levée courbaturée, fiévreuse et migraineuse.
    Habitant en Guadeloupe, j’ai pensé à la dengue ou à la grippe.
    HE utilisées : ravintsara, laurier noble et Eucalyptus radié.
    un massage vers 17h et un autre dans la nuit
    Je me suis levée ce matin comme une fleur.

  5. Claire G. dit :

    Bonjour Nathalie, 🙂
    je suis asthmatique, et j’ai du mal à respirer correctement depuis des semaines malgré mon traitement de fond, que j’utilise déjà aux doses maximum. J’ai une toux grasse à sèche depuis des mois. Quand je n’ingère pas d’he, très vite, je vois que je suis infectée, mes expectorations sont jaunes (je pense que mon traitement de fond à base de cortisone et son effet immunosuppresseur favorise la multiplication des bactéries) Alors je commençais à m’inquiéter car j’avais encore hier la sensation de manquer un peu d’air, ça sifflait. J’ai décidé d’utiliser plusieurs fois par jour les mélanges que je me suis fait (je ne suis pas une pro dans le domaine mais j’apprends). En début de journée j’ai mis 5 gttes d’he de palmarosa dans une cc d’HV en bas du dos pour prévenir la surinfection bronchique. Comme je pense que j’ai aussi une infection à candida albicans, ce qui n’arrange rien (j’ai fait le test du verre d’eau), j’ai appliqué sur le ventre un mélange antifongique dilué à 13%: palmarosa-géranium rosat-lemongrass-lavande aspic: 3 gouttes.
    A 17h j’ai ingéré une gtte d’he de gingembre + une gtte de palmarosa dans une cc d’HV. Au coucher j’ai appliqué 3 gttes d’he de cyprès sur le thorax + 1 gtte d’he de lemongrass avec de l’HV. L’he de cyprès pour son effet antitussif et cortison-like mais comme elle a aussi un effet vaso constricteur je ne sais pas si ce dernier effet est bon en cas d’asthme alors j’ajoute l’he de lemongrass pour son effet vasodilatateur, qu’en penses tu? En tout cas ce matin je RESPIRE!!!! J’ai encore une petite toux mais complètement sèche, je ne sens plus de glaires bloquées dans la gorge. 🙂

    1. Bonjour Claire,

      Toutes mes excuses pour cette réponse un peu tardive. J’ai lu attentivement ton commentaire et je suis contente que tes solutions aient pu t’aider à dégager tes bronches. Pour le cyprès, je n’ai pas lu de contre-indications concernant les asthmatiques.
      Par contre, même si je sais que les HE peuvent être d’un grand secours pour les personnes souffrant d’asthme, je te recommande la plus grande prudence ! Je crois aussi qu’un bon aromathérapeute saurait certainement te donner un traitement adapté avec l’aromathérapie, ça vaudrait le coup d’en consulter un ;).
      Pour ma petite histoire perso, mon frère souffrait d’asthme étant petit (les acariens..). Il faisait sans cesse des crises même sous traitement antibio etc… ça lui a pourri toutes ses dents de lait le pauvre ! Le jour où ma mère a changé de doc et qu’un super généraliste bien au courant de l’homéo et de la phyto s’est occupé de lui, ses crises ont totalement disparues ! Je me souviens qu’il prenait entre autres, des compléments en ampoules de manganèse et de cuivre… J’espère que tout ceci t’aidera : )

      Belle semaine à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *