Règles d’hygiène et de sécurité lors de la préparation de vos cosmétiques maison

{lang: 'fr'}


La fabrication de cosmétiques naturels, à la maison est de plus en plus en vogue mais elle nécessite quelques précautions d'hygiène pour avoir des produits parfaitement sains. Dès que vous utilisez du matériel, que vous faites fondre ou chauffer certains produits, vous risquez des brûlures, des éclaboussures... La sécurité est donc aussi très importante.

Découvrez les procédures à suivre pour réussir vos cosmétiques maison à tous les coups, sans aucun risque !

Règles d'hygiène et de sécurité lors de la préparation de vos cosmétiques maison

Le Matériel de Protection Individuelle

Il est fortement recommandé de porter le matériel de protection adapté lorsque vous faites vos cosmétiques maison.

Voici la liste de ce dont vous aurez besoin :

* des lunettes de protection

* des gants

* une charlotte

* un masque (encore plus si vous devez manipuler des poudres)

Les Règles d’hygiène 

Tout produit cosmétique contenant de l’eau ou des hydrolats ou encore des actifs aqueux, est sensible à une contamination par des bactéries et/ou des champignons.

Il est donc impératif de respecter des règles d’hygiène strictes :

1. Lavez vous soigneusement les mains avant de commencer et minimisez le contact produit/air ou produit/mains en préférant utiliser des flacons pompe plutôt que des pots.

Dans le cas où vous utiliseriez des pots, prélevez le produit à l’aide d’une petite spatule.

2. Désinfectez soigneusement le matériel de préparation ainsi que les contenants. Ou vous les laissez 10 minutes dans l’eau bouillante puis vous séchez avec un linge propre ou vous les vaporisez avec de l’alcool de pharmacie et les laissez sécher à l’air libre.

En fin de préparation, n’oubliez pas de bien nettoyer vos ustensiles.

3. Identifiez votre cosmétique maison avec une étiquette sur laquelle vous noterez :

- Nom du produit
- Date de Réalisation
- Date de péremption : voir la durée à « Conservation » indiquée sur la fiche

4. Conservez votre préparation au frais dans la plupart des cas et respectez bien la durée de conservation indiquée dans la fiche recette.


Si vous observez le moindre changement d’odeur, de couleur, d’aspect, n’utilisez plus le produit
.

Risques d'allergies

N’utilisez pas ce produit si vous êtes allergique à l'un des ingrédients. Certains ingrédients peuvent être allergisants. Faites toujours un test 24h avant dans le pli du coude pour vérifier que l’ingrédient ne va pas provoquer de réaction.

Vous pouvez lire mon article "comment faire le test d'allergie" pour connaître plus de détails.

Les réactions allergiques peuvent se produire plus ou moins vite en fonction des personnes. Il se peut que vous réagissiez bien à une huile essentielle lors des premières utilisations mais que, 6 mois plus tard, elle ne vous convienne plus.

Pour éviter cela, je vous conseille de  :

Changer régulièrement d'huiles essentielles :

Je sais que nous avons tous nos préférences mais il est parfois utile de changer ! Dans le cas des HE, vous ne peinerez pas à trouver une autre huile aux propriétés similaires. En changeant régulièrement, vous éviterez le risque de "saturation" qui conduit à des réactions de défenses de l"organisme : les allergies.

Choisir des huiles essentielles d'excellente qualité :

Plus vous utiliserez des huiles haut de gamme et moins vous risquerez de tomber sur des huiles coupées à "je ne sais quoi" de chimique ou non. Des HE pures, bio et 100% naturelles vous éviteront les mauvaises surprises cutanées !

Vous pouvez lire mon article : Quels sont les critères de qualité ? si vous ne savez pas comment choisir vos huiles essentielles.

Diluer toutes vos huiles essentielles :

Oui, je sais que beaucoup d'entre nous les utilise pures et il est vrai qu'il en existe beaucoup qui n'agressent pas la peau... Seulement plus vous les mettez pures sur votre peau et plus vous augmentez les chances de faire une réaction cutanée du type irritation ou allergie. Même si vous mélangez une goutte d'HE dans 2 gouttes d'HV, c'est toujours une petite dilution et cela n'enlève en rien l'efficacité du produit.

L'huile essentielle de tea tree, ou d'arbre à thé, par exemple, est très largement utilisée et réputée pour être douce sur la peau des petits comme des grands. Pourtant, elle peut faire des dégâts... Lisez l'article suivant pour en savoir plus : Utilisations du tea tree pur : risques et bénéfices...

 

{lang: 'fr'}
 
Vous trouvez cette info utile ? Partagez-la ! :) MERCI

5 thoughts on “Règles d’hygiène et de sécurité lors de la préparation de vos cosmétiques maison

  1. Bonjour,
    J’ai lu souvent que dans des cosmétiques maisons, il est rajouté comme conservateur de la vitamine E naturelle 1% ou encore une goutte HE de romarin, j’aimeraus rajouter ce romarin mais lequel choisir ? J’ai lu exemple pour une mycose vaginale mettre dans 1 cuillèrée à soupe d’aloe vera 3 gouttes d’arbre à thé et 1 goutte de romarin.
    Merci

    1. Re-bonjour Denyse,
      Je pense qu’il a confusion entre l’HE de romarin (oui mais laquelle ?) et l’extrait CO2 de romarin qui lui est en effet un conservateur grâce à son pouvoir anti-oxydant.
      Dans la formule que vous citez, je pense que l’HE de romarin est surtout là pour son action antifongique (celle à cinéole peut convenir). Après, je n’utilise pas beaucoup cette HE car je ne suis pas fan de romarin alors peut être que je n’ai pas non plus trop creusé son côté « conservateur ». Je préfère m’en tenir à d’autres, sans odeur.
      Pour la vitamine E, elle est utile dans tous les soins de beauté car elle évite le rancissement des huiles fragiles et qu’elle a un effet anti-âge.

  2. lottelin dit :

    Bonjour et tous mes meilleurs voeux,
    J’ai un question simple et pourtant importante.
    Comment nettoyer les flacons d’huiles essentielles afin de les réutiliser pour d’autres préparations ? J’ai difficile à me défaire de l’odeur de l’ancien contenu.
    En te remerciant
    Annie

    1. Bonjour,

      Pour les nettoyer, je les mets dans une casserole d’eau et je les laisse bouillir une dizaine de minutes. Avant de le faire, il faut enlever le codigouttes et les rincer à l’eau ou avec un peu d’alcool. Le fait de les faire bouillir va les stériliser et enlever les étiquettes. Tu peux mettre les codigouttes et les bouchons dans la même casserole.

      Je te conseille de ne pas rester trop près si tu nettoies plusieurs flacons à la fois et de bien aérer pendant toute l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *