Comment faire son macérat de bellis ?

pâquerettes_huile

{lang: 'fr'}

 

Faire son huile de bellis

Cette année, c’est décidé : je fais mon macérât de Bellis ! Ou mon huile de pâquerettes si vous préférez…

Ce macérât huileux est un ingrédient formidable pour le soin de la poitrine et il est très facile de le faire chez soi à moindre coût. Comme j’ai des tas de pâquerettes qui poussent partout autour de chez moi, je vais pouvoir me mettre à la cueillette !

Dans cet article, je vous propose de faire le tour des vertus cosmétiques de l’huile de Bellis et d’apprendre à réaliser votre propre macérât de pâquerettes.

 

 

L’huile de Bellis et ses vertus

 

Qu’est-ce que l’huile de Bellis ?


L’huile de Bellis est en réalité un macérât des fleurs de pâquerettes dans une huile végétale comme celle de tournesol. Il existe plusieurs manières de faire soi-même son huile de Bellis mais je vous en parlerai un peu plus loin dans cet article.

Cette huile au parfum discret est jaune foncée à verte claire. Elle est réputée depuis longtemps pour ses bienfaits sur la peau car elle a un effet tenseur et raffermissant.

 

recettes macérat de bellis

 

 

 

Les vertus cosmétiques de l’huile de Bellis

 

Voici toutes ses qualités (enfin, je crois ! S’il en manque, n’hésitez pas à me le faire savoir !)

* anti-âge

* apaisante

* circulatoire (tonifiante sur les vaisseaux sanguins)

* décongestionnante

* raffermissante

* regalbante

* réparatrice

 

faire son huile de pâquerettes

 

Les utilisations de l’huile de Bellis

 

Soins du buste et du décolleté

 

Son efficacité est reconnue dans les soins du buste. Que vous l’utilisiez seul ou mélangé à d’autres huiles (végétales et/ou essentielles), le macérât de bellis ne pourra que vous faire du bien !

Appliquez-le du cou jusqu’à en-dessous de la poitrine, tous les soirs après la douche.

Pour amplifier l’effet tenseur et raffermissant, vous pouvez mélanger le macérât de bellis à de l’huile essentielle d’Ylang Ylang, de Géranium Rosat (antirides, raffermissante) ou encore de Rose de Damas.

 

Recette d’huile pour le buste

 

* 100 ml d’huile de Bellis

* 60 gouttes d’HE d’Ylang Ylang

* 50 gouttes d’HE de Géranium Rosat

* 20 gouttes d’HE de Rose de Damas

* 7 gouttes de vitamine E (facultatif)

 

Mélangez tous les ingrédients dans un flacon opaque. A conserver au frais et à l’abri de la lumière.

Conservation : environ 6 mois

Soins du visage

 

Le macérât de Bellis peut très bien être utilisé seul, sur le contour des yeux ou l’ovale du visage pour son effet tenseur.

Il peut être appliqué seul ou en mélange avec des huiles essentielles en cas de couperose ou de peau abîmée.

Soins après grossesse

 

C’est l’huile idéale pour prendre soin de soi après une grossesse. L’huile de Bellis aide à retendre la peau et à réparer les tissus abîmés pendant la grossesse (vergetures).

Mélangée à de l’huile de calendula et à de l’huile essentielle de lavande fine, de ciste ladanifère ou de bois de rose, vous obtiendrez une huile traitante et réparatrice très efficace.


Soins du corps

 

L’huile de pâquerettes est d’une aide précieuse pour toutes les parties du corps qui ont tendance à se « relâcher ».

Appliquée sur le ventre, les cuisses, les fesses ou les bras, elle permet de (re)galber et de redonner de l’élasticité aux peaux détendues.

Tonique corporel :

* 80 ml d’huile de bellis

* 1 ml d’huile essentielle d’Ylang Ylang Ière

* 1,5 ml d’huile essentielle de Géranium

* 1,5 ml d’huile essentielle de Romarin à cinéole

 

Massez énergiquement matin et soir.

 

Soins des petits bobos

 

En cas de coups, bosses, bleus ou ecchymose, vous pouvez utiliser un mélange à base d’huile de pâquerettes auquel vous pouvez ajouter de l’huile de millepertuis, de l’huile d’arnica et de l’huile essentielle d’Hélichryse  italienne.

Exemple de sérum anti-hématomes

 

* 10 ml d’HV d’arnica

* 10 ml d’HV d’huile de Bellis

* 5 ml d’HE d’Hélichryse Italienne

* 5 ml d’HE de lavande fine

 

Conseils d’utilisation

Une application locale jusqu’à 5 fois par jour.

 

 

Les méthodes pour faire son macérât de Bellis

 

1ère méthode : La méthode à froid

 

Si vous choisissez cette méthode, vous devrez vous armer d’un peu de patience avant que votre huile de pâquerettes ne soit prête. Le temps de macération est de 4 à 8 semaines, au soleil. Tout  le monde n’est pas d’accord sur ce sujet : soleil ou ombre ? Personnellement, je vais choisir le soleil car cette méthode avait plutôt bien fonctionné pour mon huile de millepertuis mais vous avez le choix. Dans tous les cas, la macération des fleurs enrichira forcément votre huile de base (pour ma part, le tournesol).

Ensuite, j’ai lu beaucoup de choses sur les macerâts de plantes et de fleurs et, là encore, il y a deux écoles :

* celles qui utilisent des fleurs fraîches

* celles qui utilisent des fleurs sèches

L’utilisation des fleurs sèches est certainement la solution la plus fiable dans la méthode à froid pour éviter la formation de moisissures. Dès qu’il y a de l’eau, le risque de contamination est augmenté et cette eau est forcément très présente dans les fleurs fraîches.

Vous avez donc le choix : fleurs fraîches, fleurs sèches, pot au soleil ou à l’ombre ! N’hésitez pas à nous faire part de vos résultats dans les commentaires si vous vous lancez dans cette aventure.  ; )

De mon côté, je vais tester 2 méthodes : celle à froid avec des fleurs sèches et celle à chaud avec des fleurs fraîches. Je reviendrai actualiser l’article pour vous donner mes impressions et ma préférence s’il y en a une.

 

Voici le peu de matériel qu’il vous faudra pour faire cette huile de beauté maison :

* des pâquerettes fraîches

* un bocal stérile et son couvercle

* une huile végétale bio (tournesol, macadamia, jojoba…)

 

Remplissez votre bocal de fleurs de pâquerettes (sans leurs tiges) puis recouvrez-les totalement de l’huile de votre choix.

Placez votre pot au soleil et laissez-le 4 à 8 semaines en secouant le pot de temps en temps.

Lorsque la macération vous semblera être à son maximum (jaune foncé, couleur jaunâtre,  vert clair), vous pourrez procéder au filtrage de votre macérât de bellis. Pour cela, vous pouvez d’abord utilisez un chinois puis repassez ensuite votre huile dans un filtre à café.

Attention à ce que vos pots soient stériles avant de transvaser le macérât !

 

La conservation

Utilisez de préférence un flacon opaque ou en verre teinté qui protégera votre huile de la lumière et prolongera ainsi sa durée de vie. L’idéal est de conserver votre macérât au frais, même au frigo si vous avez une petite place.

Il devrait tenir au moins 6 mois dans de bonnes conditions mais si vous constatez une odeur suspecte ou un changement de couleur ou d’aspect, ne l’utilisez plus.


2ème méthode : la méthode à chaud

 

Cette 2ème méthode de faire son huile de bellis est celle des impatientes ! La méthode à chaud vous prendra le temps de chauffage et de mise en bouteille et ensuite votre huile sera prête à être utilisée.

Pour cette méthode il vous faudra :

* une casserole

* de l’eau

* un saladier ou récipient supportant la chaleur

* des pâquerettes fraîches (que les fleurs)

faire son huile de pâquerettes

J’imagine que là aussi, il y a plusieurs manières de faire. Voici la méthode que j’ai suivie :

J’ai rempli un bocal de confiture « Bonne maman » avec mes fleurs de pâquerettes. J’ai divisé ce tas de fleurs en deux et j’ai mis la première partie dans un saladier en verre.

J’ai ensuite recouvert mes fleurs avec l’équivalent d’un bocal d’huile de tournesol bio et  je l’ai placé dans une casserole d’eau frémissante.

Il faut laisser macérer les fleurs dans l’huile pendant 1 heure pour commencer…

Une fois ce temps écoulé, j’ai filtré mes pâquerettes au chinois en les pressant bien puis j’ai introduit la 2ème partie de mes fleurs fraîches (en réutilisant la même huile).

A nouveau, il faut laisser chauffer doucement pendant 1 heure…

Dernière opération : le filtrage

filtrage du macérat de bellis maison

Comme dans la méthode précédente, il ne reste plus qu’à filtrer votre huile de Bellis. Commencez par filtrer grossièrement au chinois puis repasser votre huile dans un filtre à café afin d’enlever les plus petits résidus.

Et voilà ! Votre macérât de pâquerettes est enfin prêt ! Il ne reste plus qu’à le laisser tiédir puis à le conditionner dans un flacon opaque ou à le ranger bien à l’abri de la lumière et de la chaleur.

 

 

Vous avez déjà réalisé vos propres macérâts ?

N’hésitez pas à laisser vos  astuces dans les commentaires ! Merci : )

 

A lire aussi :

Des Huiles Pour Cheveux Secs

Comment faire un macérat de vanille ?

Comment faire son huile de carotte maison ?

L’huile de framboise : un trésor pour votre peau !

Les bienfaits de l’huile d’argan pour le visage


{lang: 'fr'}

Incoming search terms:

  • faire son huile de bellis
  • huile de bellis
  • bellis sur fesse
  • Fleurs de bellis
  • faire un macérât de pâquerettes
  • huile de bellis maison

Related Post

 

2 thoughts on “Comment faire son macérat de bellis ?

  1. Bonsoir et merci pour cette recette, désolée pour ma question mais ici il s’agit bien des petites pâquerettes avec un peu de rosé foncé sur les pétales par moment (courtes sur tige) qui poussent en ce moment ?Pas des grandes qu’on trouve + vers l’été et qui elles ne sont que blanches à coeur jaune? ?
    Merci pour votre aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge